REFECTION DES TOMBES

REFECTION DES TOMBES

Il y a quelques années- en l’an 2000- Anny et moi nous nous sommes rendus a Tamatave, deuxième ville de Madagascar ou j’ai passe une grande partie de ma jeunesse, bien décidés a remettre en état les tombes de mon arrière grand-mère Marthe Trouchet, épouse d’Evenor de Chazal, de mon grand-père Olivier de Chazal,de son épouse Adrienne Trouchet,et enfin de ma tante Eliane de Chazal.
J’étais sur de pouvoir retrouver sans hésitation ces tombes toutes groupées a un même endroit entre deux allées a un angle dans la première moitie du cimetière.
C’était sans compter sur les dégâts du temps,( une vingtaine d’années depuis ma précédente visite), et la nouvelle politique de la ville qui faute de place avait décidé d’utiliser les allées afin de loger les nouveaux arrivants. Il nous a fallu deux heures pour retrouver et mettre a jour les tombes et 3 jours pour réaliser les travaux de réfection.

TOMBES DE TOUSSAINT ET DE PIERRE-EDMOND : L’émouvant témoignage de CLAUDE BAISSAC ( voir “latest news” sur le site familial www.chazfest.com ) à Maurice doit nous inciter à réfléchir sur le devoir de reconnaissance à nos anciens. Claude nous dit que les tombes de la famille sont localisées dans une partie du cimetière, ne pourrions nous pas aménager cet endroit de façon à en faire un lieu de visite et de pèlerinage ? Combien cet aménagement coûterait-il ? Qui voudrait bien coordonner les recherches ?

Nous descendants de Toussaint nous nous devons de prendre soin de sa derniere demeure.

Jean-Pierre de Chazal

RESTORATION OF THE GRAVES (TRANSLATION: CHRISTOPHER de CHAZAL)
It was a few years ago—in 2000—that Anny and I went to Tamatave, the second city of Madagascar where I spent much of my youth, intent on renovating the graves of my great-great grandmother Marthe Trouchet, wife of Evenor de Chazal, of my Grandfather Oliver de Chazal, his wife Adrienne Trouchet and lastly that of my aunt Eliane de Chazal.
I was convinced that I would find these graves, without difficulty, grouped together in the angle between two paths in the first part of the cemetery.
This did not take account of the ravages of time (about twenty years since my last visit), and the new political order of the town which needed the space and had used the paths for new arrivals. It took us two hours to find and bring the graves back to light, and then three days to complete the restorative work.

TOMBES OF TOUSSAINT AND PIERRE-EDMOND ; CLAUDE BAISSAC’S moving account of his time Mauritius (see “latest news” on the family website www.chazfest.com) should lead us to think of the duty we have to remember our forebears. Claude tells us that the family tombs are grouped in one part of the cemetery; could we arrange the upkeep of this area to establish a suitable place to visit and go to as pilgrims? How much would it cost? Who would be prepared to co-ordinate this project?

We, the descendents of Toussaint, should take care of his last resting place

Jean-Pierre de Chazal
Message Added: February 10, 2007

Leave A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.