Simone de Chazal s’est éteinte ce 19 juillet 2014 vers 3 heures du matin dans le sud de la France.

Home/Latest News/Deaths - Décès - Fallecimientos/Simone de Chazal s’est éteinte ce 19 juillet 2014 vers 3 heures du matin dans le sud de la France.

Jusqu’au dernier moment elle a été inlassablement soutenue par Jacques son époux. Simome et Jacques de Chazal étaient mariés depuis 67 ans.

Dessinatrice de mode et artiste peintre de talent elle fit partie de l’équipe de création de haute couture de Jacques Fath, considérée comme la plus dominante de l’après-guerre.

7096be41bbac81b43e36186acda09d9c_ckgv
Hommage de Jacques à Simone :

Adieu Sim,

Voilà ! C’est un être merveilleux qui vient de nous quitter. Et j’ai eu le magnifique privilège de partager son existence pendant 67 années.

C’était une très forte personnalité riche et complexe, de grande qualité. Elle possédait à la fois une extrème sensibilitè et une réelle fermeté, le don de vouloir toujours faire plaisir mais en refusant l’à peu près, le goût de l’effort et de l’entreprise mais aussi de la détente et du plaisir bien sûr, un goût artistique très fort et un esprit critique très prononcé, enfin un intêret toujours en éveil pour la littérature et la philosophie. Et tout cela formait un ensemble tout à fait harmonieux, dominé cependant, à l’étonnement de certains, par une très grande volonté, en réalité, je crois, sa qualité première. Ainsi elle avait adopté cette attitude de je ne sais plus quel grand personnage devant les problèmes de la vie : “Si je dois faire face à une situation particulièrement difficile et que j’hésite entre plusieurs solutions possibles, eh bien je choisirai celle qui me paraitra la plus difficile, qui me coûtera le plus. Ce sera sûrement la meilleure.”

Lorsque nous nous sommes rencontrés, elle était fiancée et s’est trouvée très vite devant une décision à prendre. Ai-je été “solution la plus difficile’..? Bref ce devait être pour moi 67 années de grand bonheur. J’ai le front d’espérer, de croire que ce fut un peu vrai, au moins un peu, pour elle aussi. Elle a été vraiment le soleil de ma vie. S’il me faut d’un mot essayer de la dépeindre, de la définir, je dirai simplement “Harmonie’.

Tout à l’heure le feu va faire son oeuvre, à la fois terrible et esthétique. Puis je prendrai l’urne dans mes mains et l’emporterai vers notre belle vallée des Hautes-Alpes. Avant de la déposer au cimetière dans notre tombe familiale, je disperserai une partie de ses cendres dans les ruines du Château où, il y a 43 ans, ont été répandues aussi, selon sa volonté, celles de notre fils Olivier, après son suicide. Le vent les fera se rencontrer. Et l’aigle du Château en sera le témoin.

Nous tenons à vous remercier très fort, Jacqueline et moi, d’être venus lui rendre un dernier hommage, ici dans cette jolie égise de Sainte-Philomène où, la visitant un jour,
elle m’avait dit, évoquant l’avenir, qu’elle aimerait que ses obsèques se fassent ici.
Merci aussi d’être venus nous apporter votre soutien par votre affection, votre amitíé, votre sympathie qui nous fait chaud au coeur.

Voilà c’est un être merveilleux qui vient de nous quitter, et je veux seulement lui dire :
“Tu es le coeur de mon coeur, l’âme de mon âme, ma petite merveille”.

Que l’Amour, la Lumière et la Paix du Seigneur soient toujours avec toi.
Message Added : July 19, 2014

Leave A Comment