by Patrick Harel

Home/Malcolm de Chazal/by Patrick Harel

Project Description

Mosaïque biographique1

de

Malcolm Edmond de CHAZAL

Fils de Furcy Edgard de CHAZAL et Emma Éléonore KELLMAN, Malcolm Edmond de CHAZAL naquit le 12 septembre 1902 à Vacoas. En 1908, ses parents avaient quitté leur résidence “Cokerney” de l’Allée Brillant, pour aller vivre d’abord à Forest-Side, puis rue Martin à Curepipe avant de s’établir à la villa Sylvain, rue Bernardin de St-Pierre, à Curepipe. Le dimanche il assistait en famille à l’office à l’église Swedenborgienne construite en 1907 à la rue Remono. Dans un Curepipe encore silvestre, Malcolm de CHAZAL imagina l’Eden, “l’entente intime entre toutes choses” et apprit à lire à l’école des soeurs BRUNEL2 où il se signalait par une intelligence hors du commun. Il entra au Collège Royal de Curepipe en 1914 et le recteur, Thomas WOOLLEN EYRE voyait déjà en lui un futur lauréat de la Bourse d’Angleterre. Mais en 1918, sans avoir bouclé son cursus secondaire, il quitte l’île Maurice en compagnie de son frère Lucien et Antoine REY à bord de l’Orel (ancien croiseur tsariste transformé en paquebot). Il raconte que ce fut à la demande de sa grand-mère qu’il accepta d’accompagner son frère précisant qu’il voulait être avocat et partir pour Londres3. La destination des frères CHAZAL: la Louisiana State University à Bâton Rouge, saluée par le CERNÉEN comme la quête d’un “véritable brevet de compétence”! Une fois à Vancouver le 12 septembre 1918, les frères CHAZAL gagnent Bâton Rouge par train, via New-York. Malcolm termine ses études secondaires à Bâton-Rouge intègre l’école sucrière l’Audubon Sugar School rattachée dès 1897 à l’Université de Louisiane. Malcolm de CHAZAL accomplit 2 ans d’études d’ingénieur à l’Université de Louisiane, Bâton Rouge et 2 ans de pratique à la New Orleans Experiment Station, comme le reclamait le cursus. Il fit ensuite un stage à la New Orleans Experiment Station. Fit une période de coupe au New Hope S.E. de Louisiane et au Harmiguero de Cuba. Fit également un stage au Baldwin Locomotive Works de Philadelphie4. Il parlera plus tard de ces années aux USA comme du”supplice de la fausse connaissance”! Des USA, il se rendit à Bordeaux, et après un bref séjour à Paris, il rentra à Maurice, de Marseille, par le Général Duchesne qui toucha Port-Louis le 26 avril 19255. Il entre dans l’Industrie Sucrière et se fait employer à la sucrerie de St-Aubin début 1926. Il passe, la même année à celle de Solitude: il vint un jour y prendre son quart en smoking, et on le retrouva aviné et endormi dans le tas de bagasse de l’usine. L’administrateur DUPONT congédie cet ingénieur sans vocation. “Avant un an j’aurais jeté mon diplôme aux orties” écrira-t-il dans “Sens Unique”.

https://www.chazfest.com/wp-content/uploads/2014/09/Mozaique_biographie_de_Malcolm_Edmond_de_Chazal.pdf

English Version Translation: Christopher de Chazal

Malcolm by Patrick Harel Translation