Suzanne Antonia de Chazal

Home/Family In Wartime/Suzanne Antonia de Chazal

Project Description

 

Suzanne de Chazal (1879) < Evenor de Chazal (1838) < Edmond de Chazal (1809) > Toussaint de Chazal (1770) > Régis de Chazal (1735) > Noble Aimé de Chazal (1706) > Jean Baptiste (16 ..) > Jean II (16..) > Jean 1

Suzanne de Chazal nait le 27 janvier 1879 à Vacoas, ile Maurice. Elle grandit dans la propriété familiale de Curepipe, la Sablonnière, où son père Evenor de Chazal a fait construire une demeure à la mesure de sa grande famille de 11 enfants. Elle joue aux pieds d’une réplique de la tour Eiffel haute de 20 mètres installée dans le parc.

En février 1896, âgée de 17 ans, elle participe à l’épopée de son père à Madagascar et passe 28 jours en chaise à porteurs au travers Suzanne de Chazal Croix rouge americaine 2des forêts denses et des rivières grossies par les pluies avant de rejoindre la propriété agricole achetée à Fianarantsoa. L’année suivante, atteinte de fièvres paludéennes, elle se trouve entre la vie et la mort et s’en sort miraculeusement.

Elle se marie à Jean Lecomte dont elle a 2 enfants : Maurice né en 1900 à Fianaranstsoa ( Madagascar) et Roger en 1904. Elle obtient la nationalité française.  La famille se rend en France et vit à Lyon mais le couple  se sépare et divorce en 1915.

< Elle avait été , pendant la guerre 14-18 une excellente infirmière appartenant à la croix Rouge française et à la Croix Rouge Américaine. Elle fut pendant 3 ans Infirmière Major à l’hôpital d’Epinal qui devait, hélas, connaître une activité particulièrement importante. Elle dût acquérir là une grande résistance à la fatigue, un sens aigu des responsabilités et un développement évident de ses connaissances professionnelles médicales, mais aussi de ses qualités humaines. Qualités qui devaient lui permettre de faire face avec courage et efficacité à des situations difficiles matériellement et douloureuses moralement. > nous dit Jacques de Chazal, son troisième et dernier fils né en 1920 , fruit d’une belle histoire d’amour entre Suzanne et un jeune lieutenant artilleur, Jean Poutet.

Suzanne de Chazal Croix rouge 2

Carte de la Croix Rouge américaine, recto

Suzanne de Chazal Croix rouge

Carte de la Croix Rouge américaine, verso

Suzanne de Chazal connait une fin tragique le 13 août 1944 à l’âge de 65 ans, à Sanary sur Mer. Une bombe détruit la maison où elle habite en compagnie de son fils Roger, sa belle fille et sa petite fille. Ils sont tous tués. Elle est déclarée « Morte pour la France » par décision du Secrétaire Général des Anciens Combattants du 19 juin 1945.

La disparition dramatique de Suzanne de Chazal  qui avait survécu au paludisme à Madagascar ainsi qu’aux centaines de bombes larguées sur la ville d’Epinal située à quelques kilomètres de la ligne de feu durant la Grande Guerre, vient alourdir le tribut de notre famille aux deux guerres.

-Jean-Pierre de Chazal

 

 

Leave A Comment